Consolider votre nouvelle clientèle grâce à un site vitrine écologique

Éco-concevoir un site

La méthode d'éco-conception consiste à limiter l'impact écologique des sites et à accroître leur visibilité et leur éthique (en protégeant notamment les données des internautes).

Que signifie éco-site ?

L'éco-conception permet ainsi de se recentrer sur les vrais besoins et de se dégager des fonctionnalités inutiles. Il nous incite aussi à nous interroger sur les bonnes questions : est-ce que je dois absolument afficher cette vidéo ? Faut-il exposer tant d'images ? Cet effet d'animation, apporte-t-il vraiment quelque chose ? Est-ce que je dois absolument connaître le temps qu'un internaute passe sur mon site ?

En améliorant la consommation d'un site par ce biais, nous améliorerons aussi sa performance : le site est plus léger et plus rapide, puisque qu'il requiert moins de ressources. Le bénéfice est multiplié par deux car, les moteurs de recherche affectionnent les sites véloces et performants, et cela vous confère un bonus en matière de référencement.

Côté usager, on obtient généralement un rendu agréable, relaxant et peu agressif au niveau visuel étant donné en effet que nous ne serons pas dans la surabondance d'informations et de fonctionnalités, offrant ainsi un confort de navigation appréciable.

Sélectionnez un hébergement écologique

Nous savons que nos sites web sont installés sur des serveurs alimentés par des centres de données. Ces derniers assurent les échanges sur le web : expédition de courriels, affichage d'images, etc.

Sensible à la pollution énergétique planétaire engendrée par Internet, de nombreux centres de données adaptent leurs sources énergétiques pour remédier à ce fléau. A titre d'exemple, Planethoster et Infomaniak, alimentent leurs serveurs avec des énergies renouvelables.

Certains hébergeurs, comme o2switch, optent pour des énergies à basse teneur en carbone. Le concept ? Recourir à une source d'électricité renouvelable. Le courant ainsi produit est en réalité non fossile et se trouve inscrit dans une logique de développement durable. Les rejets de gaz à effet de serre sont ainsi réduits.

Faire le choix d'un hébergeur respectueux de l'environnement et transparent représente donc pour moi une démarche prioritaire en matière d'éco-conception digitale. Mais ne vous y trompez pas : nombreux sont les hébergeurs à surfer sur la vague commerciale de la responsabilité écologique sans entreprendre de réelles mesures en faveur de la production d'énergie verte.

Éliminer les ressources trop lourdes

Les principales ressources utilisées par un site web sont ses images, ses vidéos, ses polices de caractères, ses scripts… En résumé, tous les éléments que doit traiter votre site pour pouvoir être visualisé correctement.

Les vidéos et les photos sont les ressources les plus gourmandes pour votre serveur. Les utiliser de manière abusive engendre des actions consommatrices d'énergie sur votre serveur, prolonge le temps de chargement de votre page Internet et nuit ainsi à votre référencement.

Certes, un site WWW sans images ne présente guère d'intérêt… J'en conviens, les images et les vidéos apportent de la vie à votre projet. Le tout est de penser au départ de leur utilité pour ne pas saturer votre site en ne conservant que le nécessaire.

Conservez uniquement les fichiers indispensables

Un site internet se compose de fichiers de code (PHP, HTML, CSS, JS, etc.), de photos ou de vidéos, de fontes et de bien d'autres supports.

Les fichiers d'un site web dialoguent avec le serveur et engendrent des requêtes dites HTTP. Plus un site utilise de requêtes, plus nombreux sont les allers-retours entre votre site et le serveur, plus il consomme d'énergie.

Il est généralement préconisé de limiter le nombre de requêtes HTTP en dessous de 50. Le mieux serait que vous en ayez le minimum afin que votre page soit plus rapide et plus écologique.

Pour exemple : les solutions open source telles que WordPress ou Wix ont recours à une base commune de fichiers Javascript et CSS pour leurs pages web. Sans compter les plugins ajoutés, le nombre de requêtes HTTP par chaque page tend à exploser si nous ne sommes pas vigilants.

Pour cette raison, je privilégie la construction de votre site internet à la main, avec les ressources maîtrisées et appropriées à vos besoins.

Recourir aux formats d'image et de vidéo adéquats pour la toile

Les formats de dernière génération pour images et vidéos sont apparues dans le courant de l'année 2010. Leur objectif est de satisfaire le besoin grandissant en termes d'optimisation des performances de nos sites web actuels.

Le format WebP est le meilleur en termes de taux de compression et permet donc de délivrer vos photos rapidement (excellent pour le SEO également).

Suivant le principe, le format vidéo WebM se prête à l'éco-conception de votre site Internet. Pour transformer vos fichiers image et vidéo, il est possible de se diriger vers une plateforme de conversion en ligne.

Limiter le traitement des requêtes au niveau du serveur

Comme évoqué précédemment, le volume de requêtes adressées au serveur influencera la vitesse et la consommation de vos pages. Examiner les performances de votre site web est primordial quand on parle d'éco-conception numérique. Pour faire baisser le volume de requêtes, différentes possibilités se présentent à vous :

Regroupez les fichiers CSS et JS. À titre d'exemple, plutôt que de posséder quatre feuilles de style répondant à quatre requêtes HTTP, associez-les en un seul fichier CSS de manière à envoyer une seule requête au serveur.

► Favorisez le traitement local des polices depuis votre fichier CSS au lieu de les intégrer dans la balise "head" de votre site HTML.

► Le recours au "lazy loading" pour les photos revient à ne les télécharger que si celles-ci apparaissent dans la fenêtre du navigateur. Ainsi, les images ne se chargent pas simultanément, mais séparément et successivement, ce qui contribue à renforcer les performances de votre projet.

Contrôlez si votre page exploite uniquement les ressources requises pour son affichage parfait. Pour y arriver, il faudra plonger dans le code et procéder à une multitude de tests.

Minimiser, retarder et compacter

La condition de base de l'éco-conception pour votre site Internet réside dans la maximisation des ressources résiduelles. Cela se fait par :

Allégez vos scripts CSS et Javascript en vue de diminuer le nombre de lignes de code et de faire disparaître les espaces et les commentaires non nécessaires.

Décalez vos fichiers Javascript non essentiels, à savoir ceux qui ne contribuent pas au rendu visuel de votre page. Cette technique, à réserver aux pros du web, est très efficace, puisque votre page téléchargera les ressources de manière progressive.

Comprimer vos images pour alléger leur poids et réduire ainsi leur délai de traitement.

Eco concevoir un site plus respectueux sur la toile

Instaurer une stratégie de cache efficace

La première fois que vous consultez un site web, les images et les scripts des pages du dit site sont transmis par le navigateur (Chrome, Firefox, Opera…).

Si une stratégie de mise en cache a été adoptée, votre browser gardera ces ressources en mémoire durant un laps de temps défini. La fois suivante où vous retournerez sur ce site, les ressources ne seront pas rechargées du côté du serveur puisque votre navigateur les a gardées en mémoire.

La mise en cache des éléments statiques du site est assurée par le fichier .htaccess (à manier avec prudence). Le cache des informations statiques empêche leur chargement répétitif et participe ainsi à une meilleure éco-responsabilité de votre projet.

Éviter les plugins externes

Avec l'augmentation du nombre de développeurs, les plateformes de partage tels que GitHub ou Codepen proposent des possibilités de compléter les fonctionnalités de votre site web. De nos jours, avec les systèmes de gestion de contenu sans code de référence comme WordPress, il est aisé de concevoir un système de paiement en ligne au moyen de plugins indépendants.

ATTENTION ! Ces plugins, rajoutés à un site Internet, sont issus de plusieurs développeurs, lesquels possèdent tous leurs habitudes, leurs scripts favoris, etc. La conséquence ? Au final, le site en question sollicite des scripts répétés ou conflictuels entre eux. Sans mentionner les soucis de performance qui en découlent.

C'est pourquoi je ne présente que des propositions de solutions numériques statiques intégralement conçues à la main destinées à prévenir ces problèmes de performance et de sécurité.

Conclusion

En résumé, la notion d'éco-conception du Web accompagne les exigences croissantes de Google concernant le référencement. Trop souvent, les sites Internet ne franchissent pas le cap de l'optimisation pourtant primordiale, aussi bien pour la consommation d'énergie induite par les serveurs, que pour le classement sur les moteurs de recherche.

Parfaitement sensibilisé à ces préoccupations, je veille à optimaliser au mieux les sites de mes clients avant de procéder à leur mise en ligne finale.

Conception web éthique
Me trouver

Retz Création internet
Stéphane Tijou
21 Vièvre, 44640 Le Pellerin

Horaires
  • Lundi au vendredi de 9h à 19h
  • sans interruption
  • Tél: 06 24 54 62 41