Taux de CO2 émis par un site web

évaluer les émissions
de carbone d'un site

Vous croyez que la pollution par le carbone ne concerne que le "monde réel" ? Hélas, non. Elles sont également présentes au sein du domaine du web et génèrent ce que l'on appelle la pollution numérique.

Et vous-même, savez-vous ce que représente le bilan de CO2 de votre site internet ?

Réduire l'empreinte environnementale

Nous oublions que le recours au digital consomme tout autant d'énergie. Beaucoup d'industries migrent vers le recours aux services en ligne pour accroître leur rendement, optimiser l'expérience utilisateur et diminuer la consommation de certaines ressources.

Le plus évident reste le papier, à présent substitué aux bases de données et formulaires en ligne. De récentes études révèlent pourtant que les effets d'Internet sur la protection de l'environnement sont bien réels.

La totalité de l'électricité requise pour faire fonctionner les serveurs, les centres de données, les réseaux de communication et les dispositifs servant à la navigation sont équivalents aux besoins de la totalité du Royaume-Uni (416,2 TWh) ! Ces rejets de carbone correspondent à 2 % des émissions de la planète (soit autant que l'industrie aéronautique jugée parmi les plus polluantes).

Les quantités de CO2 générées par Internet ne cesseront de croître dans les décennies à suivre. La hausse du nombre d'utilisateurs, la multiplicité des périphériques connectés ou le déploiement des services de streaming (YouTube, Netflix) risquent de porter ce bilan à 3,5 % des émissions mondiales dans les 10 ans à venir. 

Que signifie l'empreinte carbone d'une publication web ?

La production de carbone d'une page internet repose sur plusieurs facteurs :

La navigation en ligne et la consultation de sites web exigent de l'énergie électrique. Cette consommation a une incidence écologique considérable. En moyenne, une page d'un site web visité émet 1,76 grammes de CO2, et 7 grammes pour une recherche Google. Le site internet consulté et la façon de le concevoir conditionnent en large mesure le poids de ses rejets de carbone. Les pages du site ne produisent pas toute la même quantité de CO2 selon leur contenu. Pour une même information, son impact peut passer du simple au décuple.

Pour saisir l'impact écologique d'une page, et donc globalement du site, il faut tenir compte du nombre de requêtes générées par celle-ci. Pour mémoire, une requête HTTP est un envoi par un navigateur (par exemple Chrome, Firefox, Safari) au serveur HTTP afin de récupérer une page web. De plus, le poids général de la page (contenu, médias, scripts) a une incidence importante.

Pour établir l'impact écologique d'une page, il faut comptabiliser le nombre de requêtes transmises au serveur, le poids de la page en octets et le délai de chargement de la page. Par conséquent, plus une page est chargée en contenu, en médias, en animations plus elle consommera de l'énergie.

Selon httparchive.org, la taille moyenne d'une page de la toile en 2019 est 4 fois supérieure à celle de 2010. Et la taille moyenne des sites WWW continue d'augmenter au fur et à mesure des années.

Les émissions de CO2 en fonction des pages vues

Website Carbon

Cet outil entièrement gratuit vous propose de procéder à des estimations sur différents indicateurs :

►Les émissions de CO2 en fonction des pages vues ainsi que leur représentation sur une année (avec illustrations).
►La consommation électrique annuelle.
►Le mode d'énergie employé par les serveurs d'hébergement (sources renouvelables ou non).

les meilleures pratiques d'écoconception

Ecometer

Ecometer.org comptabilise automatiquement les meilleures pratiques d'écoconception contenues dans une URL.

Il assiste ainsi les concepteurs de sites et de services en ligne à repérer les éléments qui restent à mettre en œuvre pour alléger l'empreinte environnementale de la page ou du service web analysé.

Des conseils pour réduire l'empreinte énergétique de votre site web

La consommation d'énergie et les émissions de carbone sont étroitement liées aux transferts de données. La mise en place d'un site web plus responsable suppose de réfléchir à des solutions visant à améliorer l'efficacité de son utilisation.

► Alléger le poids des pages d'un site
En dehors de l'aspect écologique, cette baisse offre plusieurs avantages tels qu'une amélioration des temps de chargement, pour améliorer l'expérience utilisateur et le référencement et la réduction de la consommation de données pour les usagers disposant d'un accès limité aux connexions (zone éloignée, utilisation mobile).

Il suffit de quelques bonnes méthodes simples pour diminuer le poids des pages :

Rédigez un code propre et efficace.
Privilégiez les graphiques et les effets CSS aux JPEG ou aux GIF pour constituer votre espace visuel (ces derniers sont considérés comme très lourds.).
Chargez les images à la dimension adéquate au lieu de vous fier au CMS pour les redimensionner.
Comprimez les fichiers, images, vidéos pour gagner en poids sans perte visible de qualité.
Ne laissez pas la lecture automatique des vidéos et confiez à l'utilisateur le choix de les déclencher.

► Limiter le nombre de chargements de pages
Bien que cette méthode apparaisse contre intuitive, les avantages qui en découlent sont bénéfiques à la fois pour l'administrateur du site et pour les internautes.

Toutes les pages ne sont pas utiles aux utilisateurs. Pourquoi les garder ? Contenu redondant, taux de rebond élevé. Ces pages ont un impact écologique. Le taux de rebond sanctionne le référencement naturel du site sur Google et représente un obstacle sur le parcours de l'internaute.

Un site a intérêt à soigner la manière dont il livre son contenu : éviter les pages nombreuses avec peu d'informations, rationaliser le cheminement de l'utilisateur pour lui permettre de trouver l'information recherchée en un minimum d'étapes. En clair, il est question de fournir la même valeur tout en limitant le nombre de pages consultables et par là même son empreinte environnementale.

Conclusion

La principale étape de la réduction de votre empreinte écologique sur le web est de dresser un état des lieux de la situation. Il est bien difficile de perfectionner une chose sans l'estimer au préalable. Et avant l'arrivée d'outils récents, il était loin d'être facile pour les développeurs web de savoir leur impact sur le climat.

Dès que ces informations sont en possession, il faut passer à l'étape de l'amélioration, sans repartir de zéro. Une série de modestes actions, réunies, peuvent avoir un effet bénéfique durable sur le plan environnemental. 

Localisation de Retz Création

Adresse

Retz Création Internet
Stéphane Tijou
21 Vièvre, 44640 Le Pellerin

Les moyens de me joindre

Me joindre

Tél : +33 06 24 54 62 41
Courriel : paysretz@gmail.com
N° SIRET : 514 738 376 00011

Jours et horaires d'ouverture

Horaires

Lundi au vendredi
de 9h à 19h
sans interruption

© Copyright 2022 - Sites Web en pays de Retz - Nantes Sud Loire